Catégories
The Guitar Division The Guitar Division

Guitare Xtreme Magazine numéro 115

Réf. GXT 115Fabriqué par : Editions BGO
Guitare Xtreme Magazine numéro 115 6,90 €
Ajouter au panier Expédié à partir du 24/07/2024
En stock Expédié à partir du 24/07/2024
Lifestyle Editions BGO - Guitare Xtreme Magazine numéro 115 - Culture Guitare Xtreme Magazine numéro 115 6,90 €
ship Livraison à partir de 1,50 €
Fabrication Produit fabriqué en France
S’il est un mot qui nous parle, à nous Français, c’est bien le mot de révolution, tant il est ancré en nous, que ce soit individuellement ou via l’imaginaire collectif. Nous avons tendance à trouver le Révolutionnaire sympathique a priori, avec sa figure de libérateur courageux du peuple opprimé. Si en plus ce Révolutionnaire à une guitare entre les mains, c’est encore mieux. Il est d’ailleurs vrai que des révolutions se sont faites en musique et que cette dernière est un vecteur puissant d’une certaine pensée politique.

S’il est un mot qui nous parle, à nous Français, c’est bien le mot de révolution, tant il est ancré en nous, que ce soit individuellement ou via l’imaginaire collectif. Nous avons tendance à trouver le Révolutionnaire sympathique a priori, avec sa figure de libérateur courageux du peuple opprimé. Si en plus ce Révolutionnaire à une guitare entre les mains, c’est encore mieux. Il est d’ailleurs vrai que des révolutions se sont faites en musique et que cette dernière est un vecteur puissant d’une certaine pensée politique. Le mouvement de libération sexuelle dans les années 60, les mouvements pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, tous auraient été sans doute entravés sans la musique et la guitare en particulier, instrument du troubadour et du poète. Il n’y a qu’à voir avec quelle force les gouvernements communistes des pays du pacte de Varsovie combattaient la musique rock venue de l’Ouest. D’ailleurs, aujourd’hui encore, la culture est un enjeu de pouvoir majeur.
Notre instrument a connu lui aussi ses révolutions et ses Sans-Culottes s’appellent Hendrix, Van Halen, Malmsteen ou plus récemment Plini, qui n’a quasiment jamais joué sur un véritable ampli de sa vie. Si tous ont pour point commun d’avoir ouvert une voie nouvelle pour la musique, tous en ont un autre : ils sont le produit de leur époque. Si leur style, leur matériel, leur approche est totalement novatrice, elle ne remet pas nécessairement en cause tout ce qui s’est passé avant. On joue encore du blues après Clapton, mais différemment ; on utilise encore des stacks Marshall après Van Halen, mais le son qu’on en tire est tout autre. Faire une révolution, c’est aussi faire un tour autour d’un centre qui reste fixe. Un peu comme la Terre revient en apparence à la même place tous les ans après son tour autour du Soleil, sans que rien ne soit semblable à sa surface. Ce numéro est l’occasion pour nous de célébrer 50 musiciens qui ont, au cours d’une ou plusieurs révolutions, changé notre art, le matériel sur lequel on joue, et pour certains, un peu, le monde.

Vous pourriez également être interessé par